About the STW Project

About

Julie Meyer and Elena Costelian have both studied at ESAD in Strasbourg (School of fine arts). They met each other again in 2011 at Les Verrières, an Artist In Residency Program in Pont-Aven (France). Their art researches are generated by traveling. They have been creating together the project : Sail the world. The project aims to confront their singular artistic point of view during a sailing transatlantic journey. The travel is going to connect Brest (West coast of France) and Fort-de-France (French Caribbean Island). The sailing boat aspires to become the studio and the time of crossing the ocean will be the time of creating their art production. This work will be presented later during an itinerant exhibition.

Julie Meyer et Elena Costelian ont toutes deux fait leurs études à l’École Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg. Leurs chemins se croisent à nouveau en 2011 lors d’une résidence de création aux Verrières à Pont-Aven. Partageant le même intérêt pour une pratique du voyage en tant que processus artistique, elles initient alors un projet commun “Sail the world”. L’enjeu du projet est de mettre en regard leurs démarches respectives autour d’un voyage unique: la traversée de l’Atlantique à la voile reliant deux finistères, Brest et Fort-de-France. Le voilier devient alors l’atelier des deux artistes et la traversée le temps de réalisation de l’œuvre. Celle-ci sera restituée ultérieurement sous la forme d’une installation dans le cadre d’une exposition itinérante.

Exhibition

The trip will be achieved by an itinerant exhibition. The ambition of the project is to present the work created aboard. The exhibition will last six weeks which is the same duration as the transatlantic journey. Six galleries in Bretagne will show Julie Meyer and Elena Costelian’s pieces. Each gallery matches with each stop (Brest, Lisbon, Madeira Island, Canary Islands, Cap-vert and Fort-de-France). Each place will present a singular version of the exhibition : courses of lectures, slide show, video installation… The artists want to recreate the travel experience in the exhibition space. The goal is to share their space and time travel with the visitors.

L’objectif est de présenter les productions réalisées à bord du Rara Avis dans le cadre d’une exposition itinérante. L’exposition durera six semaines, une temporalité équivalente au voyage en mer. Différents lieux de Bretagne accueilleront cet évènement au cours de ses six semaines. Le projet d’exposition retracera l’itinéraire cartographique de ce voyage ponctué par le travail photographique. Un lieu correspondra à une étape du voyage (Brest, Lisbonne, Madère, Canaries, Cap-Vert, Fort-de-France). Elle se traduira dans chaque lieu d’exposition sous une forme différente: lectures, conférence accompagnée d’un diaporama, installation video et photos. Les deux artistes envisagent l’espace d’exposition comme un espace immersif où les perceptions que l’on peut avoir sur un bateau resurgissent. Leurs intention est d’accompagner le spectateur dans un voyage dans l’espace et le temps.

Blog and book

The trip between France and Martinique will last about six weeks. Before reaching Fort-de-France they will stop over Lisbon, Canary Islands, Madeira Island and Cap-Vert. The blog will be updated during these stops. They also planned to publish a book including pictures, maps and texts. The publication will be similar to a ship’s log recording the weather conditions, times of routine, events and experiences aboard.

Au cours des six semaines de déplacement, le voilier fera escales à Lisbonne, aux îles Canaries, à Madère, et au Cap Vert. Ces étapes intermédiaires ponctueront le voyage et donneront lieu à la mise à jour d’un blog retraçant notre périple. Dans la prolongation du blog nous envisageons l’édition d’un journal de bord. Celui-ci mettra en parallèle les prises de vues photographiques, les cartes ainsi que les impressions du voyage : l’aventure humaine vécue à bord.

Traveling meanwhile creating art

In opposition to land and cities, ocean can’t be transformed by men. Its seascape didn’t change since the first navigations. Crossing the Atlantic ocean is in the wake of the first explorers. More that a space travel, it’s also a time machine. Since the 20th century, the technology has been reducing increasingly the duration of distances. Choosing a sailing boat as communication is the exact opposite of traveling by plane, calling on the phone or surfing on the internet. The artist’s intention is to experiment another speed of move : slowness.

À la différence des villes et campagnes, l’océan apparaît comme un espace non façonné par l’homme. Indomptable et sauvage, il reste le même depuis les premières navigations. C’est un paysage immuable en dehors du monde humain actuel, mais au coeur du monde de toujours. La traversée de l’Atlantique à la voile s’inscrit dans les sillages des premiers explorateurs. Plus qu’un voyage dans l’espace, c’est aussi un voyage dans le temps. Dans un monde qui réduit toujours plus les durées des distances parcourues, embarquer sur un voilier prend le contre-pied des moyens de communications actuels que sont l’avion, le téléphone, ou internet. À l’heure de la post-modernité, l’envie d’effectuer un tel voyage est motivée par le désir de faire l’expérience d’une certaine lenteur.

Advertisements
Be the first to start a conversation

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: